Construction en cours...

Bienvenue sur mon site personnel.

Depuis quelque temps j'ai envie de partager certaines choses avec les gens que j'apprécie. Je suis Oracle DBA et non WEB Designer. Mon sens artistique se limite à ma femme. J'ai passé l'essentiel de ma carrière informatique (presque 20 ans déjà) à ne pas faire d'interfaces utilisateurs. Il faudra donc me pardonner une interface simpliste, pour tout dire pas terrible. Si par accident, il s'y trouve des choses pas trop mal faites, ce sera surement du fait de la collaboration volontaire et désintéréssée de quelques connaissances ou amis.

Pour ceux qui veulent m'envoyer un petit message gentil vous pouvez utiliser l'adresse heideem@gmail.com. Pour les autres, abstenez-vous.

Sylvie Ronflette

Sylvie Ronflette, sculpteur d'art contemporain

Voilà un artiste contemporain dont je suis un fan absolu et inconditionnel. Je l'ai même épousée pour tout dire. Si je peux comprendre sa sculpture et en retirer du plaisir, très égoïstement, je pense qu'elle est accessible à tous. Les niveaux de lecture seront surement différents en fonction de votre sensibilité.

Certains en parlent beaucoup mieux que moi, comme cet article sur le site d'Intérieur nuit, l'émission du 28/4/96 "Où sont les femmes" (Sylvie Ronflette). J'ai relu l'article, depuis sa parution, des années se sont passées. Je ne suis pas tout à fait d'accord avec eux, je le trouve trop restrictif. Un peu comme cet amateur d'art qui a dit à Sylvie lors d'une exposition: "Tu as trouvé ton procédé...". Non, il n'y a pas de procédé. Il y a des idées et des émotions qui nous parlent de nous.

Il y a de l'art qui parle d'art, des artistes qui parlent d'eux-mêmes. S'il est vrai qu'il paraît assez difficile de parler de ce que l'on ne ressent pas (merci Marc), Sylvie nous parle de nous comme d'elle-même. Elle parle de l'humain, d'un humain qui a peur de la mort, qui veut du sexe, qui ne veut pas vieillir, qui se pose des questions, qui est parfois paradoxal et qui veut rire.

Pour l'inculte que je suis, elle met des objets sur des émotions, des objets qui créent des émotions et finalement elle laisse un espace de réflexion. La conclusion appartient au spectateur, si parfois vous considérez une de ses pièces comme simplement jolie, c'est déjà ça. Finalement, c'est nous qui décidont si quelque chose est grave, important ou encore futile.

Vous pouvez accéder:

 

Oracle

La DB Oracle, une introduction

Le chat sur la photo est "Lulu notre chat". Pourquoi un chat pour illustrer une introduction aux bases de données? Suivez le lien, il y aura peut-être une réponse. Pour les pros de la DB, il y a quantité de sites très bien faits, celui-ci ne leur est pas destiné. Cet espace est dédié à ceux qui veulent avoir une petite idée, les débutants, les curieux, les étudiants ou encore le développeur qui doit faire avec une DB Oracle. J'essaie de présenter la chose comme j'aurais aimé qu'on me la propose. J'ai souvent eu l'impression que l'on proposait beaucoup de recettes de cuisines, ici, j'essaierai d'introduire les concepts de base.

Beuglophon 01

Depuis longtemps j'ai une passion pour les haut-parleurs. Beuglophon 01 est ma dernière création. Je n'ai pas la prétention d'apprendre quoi que ce soit à qui que ce soit. Je voulais faire quelque chose qui ne ressemblait pas à une grande boîte à chaussures, quelque chose qui pourrait faire plaisir à ma femme.

Georges Gabarier

Lettres de roture, Georges Gabarier, poète

Son dernier recueil de poèmes ne paraîtra sûrement pas sous format papier. Georges n'avait aucun goût pour les machines à écrire ou les ordinateurs, ses textes étaient manuscrits. Un autre de mes amis, Emmanuel Loretelli, a passé beaucoup de temps à les relire et à les transcrire sur format électronique. Le travail n'était pas tout à fait fini, malheureusement, ils nous ont quitté tous les deux.

Georges Gabarier était le pseudonyme de Georges Ronflette. Professeur de français retraité, sa passion était la poésie. Vous pouvez consulter les textes rassemblés sous le titre "Lettres de roture" en ligne ou télécharger la version PDF.

Je ne me connaissais pas de goût pour la poésie, pourtant j'ai aimé ses textes. André Comte-Sponville a écrit "Philosopher, c'est penser sa vie et vivre sa pensée.". Georges nous offre, avec les lettres de roture, une forme de philosophie ouverte. Je dis ouverte car le lecteur y a sa part. Des pensées, des constats, des émotions ou encore le plaisir d'une ambiance, voilà le voyage que nous laisse Georges. Pas besoin d'être un érudit pour y prendre du plaisir.

 

Bruno Cossalter

Il se défini comme plasticien. Souvent complice de Sylvie pour la réalisation, la mise en place et la discussion, il est aussi un ami. Pour moi qui le connais, il n'est pas que plasticien. Si j'osais, je vous parlerais des "cossalteriannismes", mélanges de bon sens populaire et de philosophie. En consultant son dossier artistique, vous pourrez peut-être vous faire une idée de son univers.

 


Disclaimer

Les opinions exprimées sur ces pages n'engagent que leur auteur. Les informations ici publiées ne se veulent en aucun cas complètes, précises ou encore exactes.